ConfidenceSociété

Franc-maçonnerie : un homme d’affaire sénégalais fait d’importantes révélations

Des révélations chocs de la part d’un ancien membre  de la loge des Francs-maçons. On l’appelle A.Ndiaye et c’est un homme d’affaires sénégalais bien connu.

Dernièrement il  s’est retiré  de la Franc-maçonnerie une des plus grandes sectes du monde. Les médias locaux sénégalais racontent que son départ a été  motivé  par le ras-le-bol qu’il a eu vis-à-vis des pratiques de cette société secrète.

Publicité

« J’étais devenu l’objet sexuel des présidents des institutions, des ministres, des généraux qui m’enfilaient régulièrement. Le jour de mon initiation, cinq hommes m’avaient pris à partie. J’étais devenu impuissant sexuel et portais des couches pour ne pas laisser transparaître le liquide qui coulait. La consigne donnée était d’entretenir des femmes pour dissimuler ce côté pervers en échange d’une vie de luxe », a confessé le jeune homme.

La goûte d’eau qui a fait déborder le vase.

Selon lui la goûte d’eau qui a fait déborder le vase a été son échec à l’examen de passage au 4e palier de la nébuleuse.

Selon notre source, l’homme d’affaires sénégalais qui ne trouvait plus le sommeil ces derniers temps, après 4 ans d’initiation dans la loge de la franc-maçonnerie, a décidé de se confier à une prophétesse avec qui il a fait connaissance à Libreville.

En effet pour l’homme, il est question tout d’abord d’échapper à ses coreligionnaires qui le traquaient.

À en croire une source proche du dossier, au cours d’une veillée de prière à l’église de la prophétesse, A.Ndiaye a avoué son appartenance à la Franc Maçonnerie.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer