USA

Fusillade dans une synagogue : Les avocats de Pharrell Williams menacent Donald Trump

Les avocats de Pharrell Williams ont envoyé au président Donald Trump une lettre dans laquelle ils menacent de le poursuivre en justice.

En effet, ils n’ont pas apprécié le fait que le président américain ait utilisé le tube « Happy » de Pharrell Williams lors d’un meeting juste quelques heures après la fusillade dans une synagogue à Pittsburgh qui a tué 11 personnes.

Publicité

Le rassemblement dans l’Indiana a eu lieu quelques heures après la fusillade à la synagogue Tree of Life de Pittsburgh.

L’avocat de Pharrel Williams, Howard King, dans la lettre adressée à Donald Trump a déclaré : « Le jour du massacre de 11 personnes par un « nationaliste » dérangé, vous avez joué le tube « Happy » lors d’un événement politique en Indiana. La tragédie infligée à notre pays samedi n’a rien d’heureuse, et aucune permission n’a été accordée pour l’utilisation de cette chanson. »

 

Selon l’avocat de Williams, le musicien « n’a pas » et « n’accordera jamais » au président la permission de jouer publiquement ou de «  diffuser sa musique. »

« Happy », une chanson qui émet le sentiment de bonheur et qui inclut des paroles comme, « Voilà la mauvaise nouvelle, parle de ceci et de cela / Eh bien, donne-moi tout ce que tu as, et ne te retiens pas / Eh bien, je devrais probablement te prévenir que tout ira bien / Ne soit pas en colère, ne perds pas ton temps / Voici pourquoi / Parce que je suis heureux », est en contraste avec les sentiments du jour suivant ce tragique meurtre.

Crédit photo : firstpost

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer