Gabon

Gabon: l’état de la capitale Libreville plonge Ali Bongo dans la tourmente

Depuis quelques jours, le président gabonais Ali Bongo Ondimba traverse une période de réelle tourmente. En effet, la presse locale évoque l’état d’insalubrité dans laquelle se trouve Libreville la capitale politique du Gabon. Jamais cela n’avait été observé dans cette ville.

Il faut dire que cette situation d’insalubrité est née de la mauvaise gestion des ordures par la société en charge de l’évacuation des ordures ménagères. Ladite société aurait décidé de suspendre ses activités.

Publicité

Connue sur le nom d’Averda, la société a décidé de mettre un temps d’arrêt à ses activités en raison d’une importante facture que l’Etat gabonais ne lui a pas encore réglé.

En effet, depuis le 1er Août,  la société Averda réclame le paiement d’une facture de 20 milliards à l’Etat gabonais. La société a exigé une avance d’au moins 6 milliards pour reprendre ses activités en attendant que le reste de la facture lui soit réglé.

Il faut souligner tout de même qu’au départ, la dette s’élevait à  25 milliards et elle avait été légèrement réduite au mois de mars à travers deux paiements: le premier était de 3 milliards et le second de 2 milliards environ.

De son côté, la société Averda justifie l’arrêt de ses travaux en indiquant avoir soldé ses dettes du côté de la Caisse nationale de sécurité sociale et des impôts. Dès lors, ses caisses sont vides et par conséquent, elle est incapable de fonctionner.

Face à cette situation, le président Ali Bongo a convoqué d’urgence Leandre Zue, le maire de Libreville, en vue de trouver le plus rapidement possible des solutions à cette expansion des immondices dans la capitale gabonaise.

Publicité 2


La société Averde a fait savoir au gouvernement gabonais que s’il ne s’engage pas à lui verser 700 millions de Francs CFA par mois, elle sera dans l’obligation de quitter le pays.

 

Crédit photo: afrikmag

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer