À la UneAfriqueGhana
A la Une

Ghana: l’opposition rejette les résultats de l’élection présidentielle

Le parti de l’opposition ghanéen, National Democratic Congress (NDC), a déclaré qu’il n’accepterait pas les résultats de l’élection présidentielle annoncés par la Commission électorale.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, un membre dirigeant du parti, Haruna Iddrisu, a déclaré que le NDC avait des preuves «palpables» qui prouvent que le candidat du parti, John Dramani Mahama, a remporté l’élection.

Publicité

«En tant que parti, nous avons eu de vastes consultations et une analyse détaillée des résultats de l’élection annoncés par Jean Mensa, le président de la CE.» « Nous sommes arrivés à une seule conclusion irrésistible, qu’il s’agit d’une élection discréditée imparfaite et par conséquent nous rejetons les résultats de la présidentielle sans aucune réserve », a-t-il déclaré.

Son commentaire intervient quelques heures après que le président de la Commission Electorale, Jean Mensa, a annoncé Nana Akufo-Addo du NPP comme président élu du Ghana.

À partir des résultats rassemblés par la CE, il a eu 51,59% du total des votes exprimés dans tout le pays le 7 décembre. Son rival le plus proche, John Mahama du NDC a également a obtenu 47,36% du total des votes exprimés.

Cependant, M. Iddrisu et le NDC estiment qu’il y a des mascarades pour voler son parti à la fois notamment sa victoire présidentielle et parlementaire. Il a révélé que John Mahama avait écrit une pétition à la CE avant l’annonce des résultats pour exprimer ses préoccupations au sujet de la collation.

«Cette (pétition) a été traitée avec le plus grand mépris et que nous considérons inacceptable. Nous voulons également signaler que l’effort flagrant, même pour nous refuser une majorité parlementaire, sera farouchement opposé ».

Selon M. Iddrissu, le parti prend des décisions pour contester les résultats présidentiels et parlementaires tels que lus par la Commission Electorale.

Publicité 2

«Ce soir, la démocratie ghanéenne a été gravement attaquée et doit être sauvée d’urgence. Si elle n’est pas sauvée, ces attaques favoriseront et se développeront dans les futures élections et cela défigurera notre bilan en tant que véritable nation démocratique», a-t-il ajouté dans sa déclaration du mercredi soir.

Regardez la vidéo ci-dessous…

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page