À la UneCôte d'IvoirePolitique
Trending

Hamed Bakayoko accuse l’opposition: “Cette transition est la preuve qu’ils préparaient un coup d’Etat.”

Le Premier ministre d’Alassane Ouattara a accusé l’opposition d’avoir tenté de perpétrer un coup d’Etat. Pour lui, la création du Conseil National de Transition de l’opposition est la preuve qu’un pronunciamiento se préparait. En effet, pour “Hambak”, la transition se met toujours en place après le coup d’Etat.

Devant des femmes du RHDP, réunies au cours d’un meeting le samedi 14 novembre 2020, Hamed Bakayoko a volé dans les ailes déjà frêles de l’opposition ivoirienne. Commentant les dernières actualités politiques relatives à la présidentielle du 31 octobre, Hamed Bakayoko a ouvertement accusé les opposants d’avoir voulu renverser le régime Ouattara.

Ils ont tout essayé, ils ont pris des petits militaires pour parler, pour demander aux militaires de se soulever, pour demander aux militaires de faire un coup d’Etat. Les militaires ont dit on ne fait rien, on est avec ADO. C’est pourquoi, ils ont essayé de créer un Comité de Transition. C’est quand on fait un coup d’Etat qu’on crée un Comité de Transition. Tu n’as pas encore fait un coup d’Etat, tu veux créer une transition“, a déclaré Hamed Bakayoko.

Pour lui donc, il ne fait l’ombre d’aucun doute: “cette transition est la preuve qu’ils préparaient un coup d’Etat“. Se rassurant ensuite que les opposants ont échoué parce que ADO a votre baraka, ADO a vos bénédictions, ADO a vos soutiens“, scanda-t-il aux femmes du RHDP présentes.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button