Divers

Insolite : une crèche interdit l’accès à une petite fille par peur que son visage effraie d’autres enfants

Une crèche russe a refusé d’inscrire une petite fille handicapée par crainte que son visage déformée effraie d’autres enfants.

Les parents de Sofya Zakharova affirment que le personnel de la crèche leur a dit qu’elle sera inscrite une fois qu’elle aura subi une chirurgie pour changer son apparence.

Publicité

L’organisation caritative locale Rainbow of Goodness insiste qu’elle soit inscrite mais la crèche refuse de revenir sur sa décision.

La petite Sofya a déjà été programmée pour une intervention chirurgicale, mais elle a été reportée à plusieurs reprises.

Les médecins n’arrivent pas à donner une explication à la maladie de Sofya, mais cela lui a laissé avec un crâne et un front plus larges et quelques doigts et orteils ont fusionné ensemble.

Les experts affirment que la condition de Sofya pourrait s’aggraver si on ne lui donne pas la chance d’interagir avec d’autres enfants.

« Plus elle interagit avec les autres, plus il lui sera facile de faire face aux conditions dans lesquelles elle vit et grandit », a déclaré Ekaterina Belan, un psychopédagogue.

Les autorités locales ont ouvert une enquête sur la crèche et veulent savoir pourquoi son opération a été reportée à plusieurs reprises.

Elles espèrent également trouver une nouvelle maison pour Sofya et ses parents car ils vivent actuellement avec ses grands-parents dans une maison sans eau courante, sans poêle ni chauffage central.

Crédit photo : metro

https://www.mirror.co.uk/news/world-news/disabled-girl-banned-nursery-her-20174097

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer