Sport

Japon : Le footballeur le plus vieux signe un nouveau contrat à 52 ans

L’ancien international japonais, Kazuyoshi Miura, qui aura 52 ans le mois prochain, a prolongé son contrat avec Yokohama FC, devenant ainsi le joueur le plus vieux de la J-League.

Le vétéran du football, surnommé « King Kazu » pour son style fougueux sur le terrain, entamera cette année sa 34ème saison de carrière, a annoncé vendredi le club de deuxième division.

Publicité

« Je remercie les fans pour leur soutien. Je veux m’entraîner à fond chaque jour… et jouer autant de matches que possible en faisant en sorte que chaque minute compte », a déclaré Kazuyosh Miura.

En 2017, il est devenu le joueur le plus vieux à marquer un but dans un match professionnel. Les deux records étaient auparavant détenus par la légende anglaise Stanley Matthews.

Japon : Le footballeur le plus vieux signe un nouveau contrat à 52 ans

L’an dernier, il a disputé neuf matches pour Yokohama, mais n’a pas réussi à marquer. Kazuyosh Miura a quitté le Japon pour le Brésil en 1982 et a signé un contrat avec le club Santos FC en 1986 pour ses débuts professionnels.

Il a fait ses débuts au Japon en 1990 et a aidé son pays à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA en 1998.

Il a été l’une des stars de la J-League professionnelle lors de son lancement en 1993, avant de rejoindre sous prêt le club italien Gênes l’année suivante.

Miura, qui joue pour Yokohama depuis 2005, a dit qu’il envisage de prendre sa retraite à 60 ans.

Crédit photo : yabaleftonline

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer