Monde

La détresse des Africains devenus indésirables en Russie

Le site Totem-World vient de réaliser un reportage à Moscou dans lequel plusieurs étudiants africains témoignent de leurs difficultés à vivre en Russie. Selon un étudiant Camerounais dont le nom n’a pas été révélé, les africains doivent travailler dans le noir pour survivre.

A en croire les propos de ce dernier, il est mieux d’aller chercher un petit boulot loin de la capitale, à la campagne.
«Avant, c’était parce que la vie était chère à Moscou que les gens allaient à la campagne. Mais maintenant, c’est beaucoup plus parce qu’il est dangereux pour les étudiants étrangers de rester à Moscou. Ils ne sont pas sûrs de revenir chez eux quand ils sortent le matin.» Explique-t-il.

L’insécurité est galopante, et les assassinats des noirs dans ce pays est monnaie courante.

La plupart de ces étudiants sont originaires d’Afrique de l’Ouest et du Centre, mais aussi anglophones venus du Zimbabwe ou du Kenya. A leurs conditions de vie misérables en Russie s’ajoute la violence quotidienne. Ils vivent tous la peur au ventre.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page