Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: la population se révolte et lynche deux microbes à Abidjan

Les faits se sont déroulés jeudi dernier en plein après-midi dans la commune d’Adjamé, précisément  au quartier Williamsville, au carrefour “garage mercedes”. Deux microbes ont été attrapés et lynchés par une population en furie.

Les deux bandits ont été pris la main dans le sac par des habitants très révoltés, alors que le groupe auquel ils appartenaient essayait de dépouiller des personnes dans le quartier. La population n’a laissé aucune chance aux agresseurs. Elle a fait subir aux deux microbes un traitement inhumain avant qu’ils ne trouvent la mort, rapporte le site ivoirien.

Publicité

Les forbans qui ont investi ce quartier populaire, se livraient à leur sale besogne qui consistait à dépouiller tous ses occupants lorsqu’ils ont été surpris. Grâce à la vigilance des habitants, les microbes n’ont réussi à dépouiller leur victime. Notre source indique que les agresseurs étaient en train d’agresser une femme dans son magasin lorsque deux d’entre eux ont été rattrapés.

Avant l’arrivée de la police, les microbes ont été battus à mort.

De plus en plus dans les quartiers d’Abidjan, des comités d’auto-défense s’organisent pour répondre à l’insuffisance des mesures prises par les autorités pour freiner et enrayer le phénomène des microbes. Une initiative qui s’avère efficace dans la lutte contre cette autre forme de banditisme.

D’après un observateur, il serait mieux indiqué d’intensifier les comités d’auto-defense pour contribuer au combat contre le phénomène dans certaines communes de la Côte d’Ivoire

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer