Côte d'IvoireFootballSport

Le journaliste Rash N’Guessan tacle Domoraud : « Il faisait beaucoup d’autogoals quand il était footballeur »

Invité ce jeudi 30 dans le live talk (Copa Fait son Match) de l’ex-international gardien ivoirien, Copa Barry, le journaliste ivoirien, Rash N’Guessan a sévèrement allumé, Cyrille Domoraud, ancien capitaine des Éléphants et président de l’Association des Footballeurs Ivoirien.

Copa Barry a invité hier dans son live talk, Rash N’Guessan journaliste sportif ivoirien et les ex-internationaux, Sam Abouo, Doumbia Seydou et Cissé Sékou pour un débat autour des élections à la Fédération Ivoirien de Football (FIF). Amené à commenter l’affaire de l’AFI notamment celle qui concernant le non-parrainages de Drogba Didier par l’association à laquelle il appartient, Rash N’Guessan, a quasiment résumé la carrière de Cyrille Domoraud en quelques mots.

Publicité

En effet, selon le journaliste sportif, Cyrille Domoraud a toujours marqué contre son camp donc, attribué, le parrainage de l’AFI à quelqu’un qui ne vient pas de la maison ne le surprend en aucun cas.

« Cyrille Domoraud faisait beaucoup d’autogoals quand il était footballeur. Il marquait contre son camp. Apparemment les autogoals semblent le suivre toute sa vie, puisqu’il n’a pas accepté le parrainage de Drogba et s’est fait éjecter du fauteuil, de l’AFI, » a-t-il précisé.

Concernant le manque de soutien que faire face la candidature de Didier Drogba, Rash N’Guessan a ironiquement donné son avis sur cette question.

Publicité 2

« Voici quelqu’un qui dit (Drogba), moi je veux diriger la FIF, j’ai des partenaires, je ne veux pas subvention du ministère des Sports. Je ne veux pas que les joueurs de l’Africa poussent leur car depuis Williamsville et vous dites que vous ne voulez pas. Ça ressemble à de la sorcellerie. Si Drogba n’est pas élu, les gens n’iront plus au stade, vous serez obligé de payer des gens pour aller regarder le championnat. (…) Les gens disent que ce n’est pas le peuple qui vote, mais le peuple à son mot à dire, l’argent du contribuable, c’est le peuple, c’est le peuple qui va au stade (…) Donnons la FIF à Didier, s’il vient qu’il ne fout rien, on le dépose à Gnaprayio et on en parle plus. » A ajouté monsieur Rash.

Tags

Boa Jules

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer