Afrique

“Le Zimbabwe est le deuxième pays le plus développé d’Afrique”, se vante Robert Mugabe

Malgré l’effondrement de son économie, le Zimbabwe, un pays classé parmi les pays les moins avancés du monde, a été qualifié comme «le deuxième pays le plus développé en Afrique» par son président Robert Mugabe.

Le leader controversé a fait cette surprenante déclaration, lors du Forum économique mondial sur l’Afrique qui a eu lieu jeudi, à Durban en Afrique du Sud.

Publicité

Lorsqu’on lui a demandé de commenter cette croyance mondiale au sujet du Zimbabwe selon laquelle, son pays est l’exemple parfait d’une nation ”en échec”, Mugabe a répondu « Bien sûr que ce n’est pas vrai (..) Nous ne sommes pas un pays pauvre et nous ne pouvons pas être un État fragile », a-t-il affirmé.

Il a ajouté que «le Zimbabwe est le deuxième pays le plus développé d’Afrique. Après l’Afrique du Sud”.

Ignorant le rire du public, le président zimbabwéen poursuit : « Le Zimbabwe est le pays le plus développé d’Afrique après l’Afrique du Sud, je voudrais savoir quel pays a le niveau de développement que nous avons atteint au Zimbabwe ».

Pour justifier sa déclaration, il affirme: «Nous avons une récolte abondante, non seulement du maïs, mais aussi du tabac et de nombreuses autres cultures. Nous ne sommes pas un pays pauvre. Si quelqu’un veut nous appeler pays fragile, c’est son droit. Vous pouvez également appeler l’Amérique fragile”.

Il a notamment expliqué que son pays compte 14 universités, et un taux d’alphabétisation, qui selon ses mots, « dépasse les 90%. C’est le plus important sur le continent », s’est-il félicité.

Mais face à ces propos, il y a la réalité des chiffres. Le Zimbabwe traverse une crise profonde, 90% de la population active est officiellement au chômage, et 80% du budget de l’Etat sert à payer les fonctionnaires, le tout, dans un contexte de pénuries régulières de trésorerie.

L’année dernière, plus de quatre millions de personnes ont eu besoin d’aide alimentaire au Zimbabwe après les pluies. Le pays était autrefois connu comme le grenier de l’Afrique australe.
L’opposition accuse M. Mugabe, qui règne depuis l’indépendance en 1980, de ruiner l’économie.

Publicité 2

Le Zimbabwe est confronté à une grave pénurie de trésorerie depuis l’année dernière et a introduit les billets dits obligataires comme substitut du dollar américain, la monnaie principale utilisée par les gens.
L’hyperinflation a obligé le gouvernement à abandonner le dollar zimbabwéen en 2009.

Après que M. Mugabe soit arrivé au pouvoir en 1980, il a été largement salué pour avoir amélioré l’accès à l’éducation dans le pays et dans les années 1990, il a eu les taux d’alphabétisation les plus élevés en Afrique.
Cependant, les écoles ont également été touchées par les problèmes économiques du pays et les taux ont maintenant baissé.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia.feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer