Afrique

Lybie : 300 migrants encore retenus dans un centre de détention

Quelque 300 migrants sont encore retenus dans le centre de Tajoura au lendemain du bombardement d’un centre de détention située dans la ville de Tripoli.

Une frappe aérienne sur le centre de détention de Tajoura a fait un bilan de 44 morts et 130 blessés.


Othman Belbeisi, chef de mission de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), cité dans un communiqué a déclaré que cette attaque « a couté la vie à des innocents et toutes les parties doivent agir immédiatement ».

« Les souffrances des migrants en Libye sont devenues intolérables », a ajouté Monsieur Belbeisi déplorant que ce pays « n’est pas un endroit sûr et que des milliers de vies sont toujours en danger ».

Selon l’OIM, sur 600 migrants qui étaient dans le centre de détention, « 300 sont encore sur place et ils bénéficient d’une aide humanitaire ».

L’organisation continue de « demander la fin de la détention arbitraire et rappelle à toutes les parties que les civils ne sont pas une cible », en rappelant que environ 3300 migrants sont encore détenus dans des centres « considérés comme étant à risque ».

Sandra Kohet

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer