Uncategorized

La photo émouvante d’un bébé dans les mains de son papa décédé

Elle est sans aucun doute l’une des plus émouvantes photos de naissance. On peut apercevoir sur cette image une petite fille qui sourit, confortablement installée dans les gants de moto de son papa, décédé un mois avant sa naissance.

En effet, à 25 ans, le père de la fillette, Hector est mort en avril dernier, abattu en Floride par son ami. Ce futur papa ne verra jamais sa petite fille, Aubrey.

Publicité

Le site Yahoo News explique Kathryn Williams, la maman se retrouve donc seule pour accoucher et élever leur fille. Kathryn a souhaité faire quelques photos de naissance avec les affaires de moto de son compagnon aujourd’hui disparu parce que le couple a toujours été passionné de moto.

 

La photo émouvante d'un bébé dans les mains de son papa décédé

La petite fille Aubrey qui ne connaitra jamais son papa a stimulé la sensibilité du monde entier avec son sourire et son calme. Une page de soutien pour la maman et sa petite Aubrey a été créée afin de récolter des dons sur gofundme.

La photo a aussi été publiée sur Facebook par photographe qui a pris ce cliché. Il explique:*

“Son papa adorait sa moto. Il portait toujours des gants de protection. Il voulait s’assurer d’être en sécurité. Il ne voulait pas prendre de risques avec la venue d’une petite fille. Mais il ne pourra jamais serrer sa petite fille contre lui. Sa vie lui a été ôtée un mois avant sa naissance, par quelqu’un qu’il considérait comme un ami. On dit souvent que les anges parlent au bébé lorsqu’ils sourient dans leur sommeil. Sans doute que c’est vrai”.

Qu’en pensez-vous ?

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1523/Famille/article/detail/2743733/2016/06/16/La-touchante-photo-d-un-bebe-dans-les-mains-de-son-papa-decede.dhtml

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer