Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: Ronaldinho visite Hamed Bakayoko et d’autres autorités

L’ex-international brésilien Ronaldinho est à Abidjan depuis quelques heures. Le légendaire numéro 10 du FC Barcelone a foulé le sol de la capitale économique ivoirienne ce vendredi 30 novembre aux environs de 22 heures.

Ce samedi matin, la star vivante du ballon rond sera respectivement reçue par plusieurs autorités ivoiriennes, le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Hamed Bakayoko, la première dame Dominique Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Publicité

Côte d'Ivoire: Ronaldinho visite Hamed Bakayoko et d'autres autorités

Plusieurs médias ivoiriens rapportent que la venue du Brésilien s’inscrit dans le cadre de la coopération ivoiro-brésilienne. Dans l’après-midi de ce samedi 01 Décembre, Ronaldinho  jouera un match de gala au Stade Félix Houphouet-Boigny qui opposera les gloires du football ivoirien aux opérateurs économiques. Ensuite, Ronaldinho prendra part à un dîner gala privé.

Côte d'Ivoire: Ronaldinho visite Hamed Bakayoko et d'autres autorités 

Crédit photo: afrikmag

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Pendant combien d’années l’Afrique va continuer a dilapidé son argent pour des trucs de m’as tu vu ? Aucun pays européens ne fais ça. Le ministre du sport ne le rencontrera même pas d’après le post alors il vient pourquoi exactement ? Sa venu va rapporter combien dans la caisse du pays. La réalité est qu’on le fait venir pour du m’as tu vu. Son transport aux frais de l’État, l’hôtel 4 étoiles aux frais de l’État, ensuite il repartira avec un cachet de quelques millions de fcfa. Sans oublier que durant son séjour de vacances payés il va bien baiser nos jeunes soeurs ivoirienne. Il partira et quelques semaines après cette histoire tombera dans l’oublie,en se moment il y a des défis à relever pour le bien être de la population. Sûrement que nous les africains, nous avons un souci .on est plus que bête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page