Sénégal

Sénégal: Babacar Mbaye ébouillanté par sa femme, sa grande-mère livre sa version des faits

C’est dans un ton plein d’émotion que Gnilane Thioune, la grand-mère de Babacar Mbaye a décidé d’expliquer à son tour, les faits concernant l’acte de Ndeye Diallo. Cette dernière a versé de l’huile chaude sur son mari. La grand mère s’est exprimée chez nos confrères de Senepeople en affirmant :

Publicité

« Après le mariage qui n’a même pas duré un an, Babacar Mbaye a décidé d’aller vivre avec sa femme Ndeye Diallo à Yeumbeul. Cette dernière a attendu jusque dans la nuit du 19 au 20 novembre pour faire cet acte ignoble. Un acte qu’elle a sûrement bien planifié. Ndèye Diallo a attendu jusqu’ à ce que Babacar soit tombé dans les bras de Morphée pour lui verser de l’huile bouillante. C’est ainsi que Babacar a alerté ses voisins avec des cris de détresse dans la rue « elle m’a tué, elle m’a ébouillanté». » avant de poursuivre:

« C’est par la suite qu’il sera conduit à bord d’un taxi chez sa mère à la cité Soprim avant qu’on ne l’évacue à l’hôpital Général de Grand-Yoff. Après les premiers soins, il sera envoyé à l’hôpital principal, là les médecins se disent incapables de le soigner. Direction le Dantec, là-bas également les places pour l’y accueillir, manquaient. Babacar sera ainsi ramené à l’Hôpital général de Grand-Yoff où il se trouve présentement« .

Pour l’heure, les causes exactes de cette tentative d’assassinat n’ont toujours pas été élucidées. Ndèye Diallo l’auteur, est la mieux placée pour expliquer les raisons pour lesquelles elle a commis un tel acte qui porte atteinte à l’intégrité physique.

Il faut dire que les populations de Yeumbeul, n’ont toujours pas digéré l’acte horrible et inhumain commis par Ndèye Diallo. Le bourreau de Babaca Mbaye reste toujours introuvable alors que la victime pour sa part reste toujours en réanimation.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. non madame, c’est trop barbare ça, !
    un conseil, pr les femmes, réfléchissez avant d’agir, c’est un principe pr échapper à ces scènes horribles, où se trouve l’amour tant souhaité et tant convoité par le lien du mariage ? ah non pas d ce genre on v plus jamais en entendre parlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page