Société
A la Une

Samuel Kountz, l’homme noir qui a inventé la greffe de rein

Né le 20 août 1930 à Lexa dans l’Etat de l’Arkansas (USA), et élevé dans une ville sans médecin à l’époque, Samuel Lee Kountz a grandi dans l’une des régions les plus défavorisées de l’Arkansas.

Il deviendra alors l’un des principaux chirurgiens et pionnier de la transplantation d’organes. Le chirurgien de renom est né de Samuel Kountz, père et Emma Montague. Le désir de Samuel Lee Kountz de devenir médecin a été stimulé par le travail de ses parents.

Publicité

Alors qu’ils vivaient dans une ville sans médecins, le père de Kountz assumait souvent le rôle d’infirmier et sa mère, de sage-femme. Et malgré le fait qu’il ait accès à moins de ressources éducatives, le jeune Kountz était déterminé à aller au lycée. Il a ensuite fréquenté le Collège agricole, mécanique et normal de l’Arkansas, actuellement l’Université de l’Arkansas à Pine Bluff, où il a obtenu un baccalauréat. en 1952 Kountz a reçu un M.S. en biochimie de l’Université de l’Arkansas, puis est entré dans l’histoire quand il est devenu le premier Afro-Américain à y être admis à la faculté de médecine et à obtenir son diplôme en 1958.

La même année, il s’est marié avec sa fiancée Grace Akin, avec qui il a eu trois enfants. Au cours de sa résidence à la faculté de médecine de l’Université Stanford, Kountz s’est concentré sur la chirurgie, s’intéressant plus particulièrement aux greffes de rein.

Jusqu’en 1960, de telles transplantations étaient impossibles à moins que le donneur et le receveur soient des jumeaux. Les greffes entre ceux qui sont liés de manière plus distante ou non liée ont fini par être rejetées par le greffé. Kountz et Roy Cohn, un autre chirurgien vénéré, ont effectué la première opération chirurgicale de greffe de rein entre deux personnes proches, mais non jumelles, en 1961.

Pendant plus de dix ans, Kountz a approfondi le processus de greffe de rein chez le chien. cette surveillance du flux sanguin dans le nouveau rein et l’administration de méthylprednisolone au patient après la chirurgie ont permis à l’organisme d’accepter le nouvel organe.

Selon blackpast.org en 1966, Kountz a rejoint le corps professoral de l’hôpital et de l’école de médecine de l’Université de Stanford et, en 1967, il est devenu chef du service de greffe de rein de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF).

Kountz a collaboré avec Folker Belzer pour construire le Belzer, qui permet de maintenir les reins en vie 50 heures après leur retrait du donneur. Son rôle central à l’UCSF a permis au centre de recherche de l’institution sur la greffe de rein de devenir l’un des meilleurs aux États-Unis. Kountz a également créé le Centre pour les valeurs humaines à UCSF, afin de discuter des questions éthiques relatives aux greffes.

Le Downstate Medical Center de Brooklyn, à l’Université d’État de New York, a recruté Kountz en 1972 en tant que professeur et directeur du département de chirurgie. “Le travail de pionnier de Kountz a rendu les greffes de rein assez routinières aujourd’hui”, a écrit blackpast.org dans un article publié en 2011.

Publicité 2


Le chirurgien renommé a remporté de nombreux prix et a été élu président de la Society of University Surgeons en 1974 et a également parcouru le monde entier avec son expertise.

Lors d’un séjour en Afrique du Sud en 1977, il développe une maladie neurologique qui ne sera jamais diagnostiquée et qui le rendra handicapé mental et physique. Il passera le reste de sa vie dans son lit, incapable de communiquer.

Samuel Kountz est décédé à l’âge de 51 ans le 23 décembre 1981, à son domicile de Kings Point, à New York.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer