Divers

Voici comment le terroriste le plus recherché au monde, Abu Bakr al-Baghdadi, a échappé à sa capture en un temps record (PHOTOS)

Le terroriste le plus recherché au monde, Abu Bakr al-Baghdadi, a pu échapper aux forces spéciales irakiennes qui tentaient de le capturer, en une dizaine de minutes en 2013, selon un nouveau documentaire sur la vie du prédicateur haï de 45 ans.

Voici comment le terroriste le plus recherché au monde, Abu Bakr al-Baghdadi, a échappé à sa capture en un temps record (PHOTOS)

Publicité

Le film: ‘Abu Bakr-al-Baghdidi: Sur les traces de l’homme le plus puissant du monde, réalisé par le documentaliste marocain, Sofia Amara, révèle que que la Brigade Falcon élite irakienne a raté  le terroriste en quelques minutes seulement. Il s’est échappé de la maison dans le nord de Bagdad, grâce à un trou spécialement camouflé dans le sol.

Au moment où les troupes ont découvert la trappe, Al-Baghdadi s’était déjà échappé.
Il est rapporté que le terroriste, dont il est mis sur la table une prime de 20 millions de Livres, pour toute personne qui le capture, se cache dans le désert à l’extérieur de la ville assiégée de Mossoul.

Voici comment le terroriste le plus recherché au monde, Abu Bakr al-Baghdadi, a échappé à sa capture en un temps record (PHOTOS)

Amara a déclaré à Mirror UK qu’elle a passé un an à suivre le chef de Daech et qu’elle avait pu parler à ses amis d’enfance, une ex-femme et une esclave s3xuelle.

Le documentaire, qui a été diffusé sur la télévision française la semaine dernière, a également eu le témoignage d’une ex-femme Saja.

Voici comment le terroriste le plus recherché au monde, Abu Bakr al-Baghdadi, a échappé à sa capture en un temps record (PHOTOS)

Elle a affirmé que Al-Baghdadi rentrait chez lui le soir, et s’occupait de son chat. Saja a dit qu’elle avait une fille, Agar, avec le terroriste. Elle et sa fille sont cachées après les menaces de Daech.

Il y avait du s3xe tout le temps. Ses femmes se battaient par rapport à celle qui mettrait le plus de maquillage possible que l’autre.

«On l’amenait fréquemment des filles pour des rapports s3xuels, et il restait dans la maison et n’allait jamais combattre ».

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page