People

Un an après leur divorce, Bill et Melinda réunis pour cette cause

Bill Gates et Melinda French Gates restent déterminés à travailler ensemble pour faire la différence.

Les milliardaires philanthropes, qui ont divorcé en août 2021 après 27 ans de mariage, ont parlé à plusieurs reprises de leur relation de travail continue à travers la Fondation Bill et Melinda Gates, qu’ils ont créée en 2000. Cette semaine, le couple a montré un front uni en participant à l’événement 2022 Goalkeepers de la fondation.

LIRE AUSSI: Melinda révèle pour la première fois les raisons de son divorce avec Bill Gates

Ce rassemblement annuel, qui rend hommage aux dirigeants qui œuvrent à la réalisation d’objectifs mondiaux durables, s’est tenu en personne à New York mardi et mercredi, après une interruption de deux ans.

Un jour avant le début de l’événement annuel, Melinda a révélé qu’elle restait « totalement engagée » à travailler aux côtés de son ex-mari.

« Nous avons rencontré pour la première fois notre conseil d’administration la semaine dernière en personne », a déclaré Melinda lors d’une interview avec Bloomberg. « Ce que je pense qu’ils vous diraient tous, c’est que Bill et Melinda restent complètement engagés envers cette institution et pour travailler efficacement ensemble. Et c’est ce que nous faisons aujourd’hui. »

Le cofondateur de Microsoft et la défenseuse mondiale des femmes et des filles ont tous deux assisté à la remise des prix Goalkeepers 2022 Global Goals Awards, posant pour des photos avec un certain nombre de dirigeants mondiaux – dont les quatre lauréats : Radhika Batra, cofondatrice de l’organisation à but non lucratif Every Infant Matters ; Zahra Joya, journaliste dont l’agence de presse autofinancée couvre les problèmes des femmes en Afghanistan ; Vanessa Nakate, militante pour la justice climatique ; et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Dans des discours séparés, Bill et Melinda ont abordé des domaines spécifiques d’inégalité auxquels il faut faire face.

Parlant de l’insécurité alimentaire, Bill a indiqué que d’ici 2030, il est prévu que « 32 millions de personnes de plus auront faim. »


« La plupart de ces personnes seront des femmes et des enfants. Lorsque vous faites face aux pénuries alimentaires, ce sont eux qui souffrent le plus. »

Dans son discours, Melinda a parlé de certaines des voies qui doivent être créées pour que les femmes obtiennent une part égale du pouvoir économique.

« Pourquoi n’avons-nous pas passé plus de temps à nous assurer que les femmes gagnent réellement du pouvoir dans leurs familles et dans leurs quartiers ? Le vrai pouvoir, ce n’est pas seulement avoir un emploi, c’est aussi des soins abordables et de qualité qui garantissent que les femmes ne sont pas vouées à l’échec dans leur travail. Et cela implique que les hommes assument leur juste part de responsabilités à la maison. »

Crédit photo : apnews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!