USA

Un athée américain lutte pour obtenir le droit de se faire appeler  »Dieu »

Bernie L Hart, un athée américain poursuit le secrétaire aux transports de l’Etat de Kentucky (USA), Greg Thomas, pour obtenir le droit d’utiliser une plaque d’immatriculation personnalisée, où il pourra marquer «I’m God», « Je suis Dieu » en français.

Hart affirme que le département des moteurs de ‘vehicles Kentucky DMV’, a rejeté sa demande de conserver la plaque d’immatriculation qu’il a utilisée pendant 12 ans dans l’Ohio, le qualifiant de « vulgaire et offensant ».

Il a reçu plusieurs soutiens pendant son procès, notamment de l’Union américaine des libertés civiles du Kentucky et de la fondation de la liberté de religions, qui affirment que les fonctionnaires du gouvernement ne devraient pas avoir la capacité de censurer des plaques personnalisées basées sur les préférences religieuses ou politiques.

« Selon le Premier amendement, les fonctionnaires du gouvernement n’ont pas le pouvoir de censurer les messages simplement parce qu’ils ne les les aiment pas », a déclaré William Sharp, directeur juridique d’ACLU-KY. « Et dans ce cas, les plaques d’immatriculation personnalisées sont une forme d’expression individuelle tout aussi méritant la protection du Premier Amendement« , ajoute-t-il.

Hart a dit qu’il n’a pas rencontré de problèmes lors de l’enregistrement de la plaque dans l’Ohio, et veut que la liberté lui soit accordée dans son nouveau lieu de résidence.

« Je veux simplement la même opportunité de sélectionner un message personnel pour ma plaque d’immatriculation tout comme n’importe quel autre conducteur », a-t-il déclaré.

Hart, qui est devenu athée à l’âge de 15 ans, a déclaré qu’aucune définition de «Dieu» n’est plus juste que l’autre.


« Bien, il y a six définitions de Dieu dans le Dictionnaire du patrimoine américain« , a t-il dit. « Le numéro cinq est un homme très beau et ma femme dit que je suis un homme très beau, et personne ne discute avec ma femme ».

En avril dernier, il a déclaré que les fonctionnaires de l’État ont donné d’autres raisons concernant leur refus:  »ils soutiennent que ce n’était pas de bon goût, et que cela pourrait distraire d’autres conducteurs et potentiellement susciter des affrontements », conclut-il.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page