Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: un groupe de malfrats sèment la terreur à Duékoué

En ce moment, ce n’est toujours pas la sérénité dans la ville de Duékoué, région du Guémon, à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Alors que les populations ne se sont pas encore remises du traumatisme subi suite aux tirs la semaine dernière, entre gendarmes et individus non identifiés, un «commando» armé de Kalachnikovs, accompagné d’autres hommes portant des armes blanches, ont fait irruption dans la même ville. Ces derniers y ont semé la terreur dans la nuit de lundi à mardi.

D’après une source sécuritaire contactée sur place, le gang était composé de cinq membres. Ces malfrats ont d’abord fait irruption dans un domicile du quartier carrefour, où ils ont abattu un ressortissant Guinéen du nom d’Alpha Oumar. Par la suite, ils ont blessé sa compagne par balles. Cette dernière est connue sous le nom de Wahi Charlène.

Peu après, les agresseurs se sont dirigés dans la cour du pasteur de l’église des Assemblées de Dieu, du même secteur. Après avoir blessé à l’arme blanche l’homme de Dieu du nom d’Alix Goh, les malfrats ont emporté la caisse des offrandes et violé la fille du pasteur âgée de 14 ans dans le temple.

Poursuivant leur salle besogne dans la même nuit, ces « démons » d’un jour ont cambriolé les bureaux d’une station avant de disparaître dans la nature. Une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre qui selon notre source, seraient en alerte maximale ce mercredi pour mettre le grappin sur les quidams.


« Nous avons organisé un ratissage ce matin au quartier carrefour. Nous avons interpellé 29 suspects avec des armes », a indiqué la source sécuritaire.

La problème sécuritaire dans cette localité qui a connu toutes les affres lors des crises de 2002 et 2011, devient de plus en plus préoccupante ces derniers mois. Les autorités sont donc interpellées. Il y a lieu de mettre un accent tout particulier dans la sécurisation de cette zone.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il faut vraiment ça.sinon la population ne resteras toujours pas tranquille comme cela se doit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!