DiversSociété

Un homme meurt en enterrant une femme qu’il vient de tuer

Un homme est mort d’une crise cardiaque en enterrant une femme qu’il a étranglée à mort.

Le shérif du comté d’Edgefield aux États-Unis affirme que des preuves montrent que Joseph McKinnon a étranglé Patricia Dent à l’intérieur de sa maison et l’enterrait dans l’arrière-cour, lorsqu’il est décédé d’une crise cardiaque. La police a répondu à un appel au 911 au sujet d’un homme inconscient dans l’arrière-cour d’une maison de Trenton, en Caroline du Sud, le samedi 7 mai. Le shérif Jody Rowland a déclaré que les policiers ont répondu à la maison pour vérifier « un homme inconscient allongé dans sa cour ».

Les enquêteurs ont trouvé le corps de Joseph McKinnon près d’une tombe fraîchement creusée. Alors qu’ils enquêtaient sur sa mort, des adjoints ont inspecté la tombe de fortune et ont trouvé le corps de la petite amie de McKinnon, Patricia Dent, 65 ans.

Les autorités théorisent que McKinnon, 60 ans, a tué Dent à l’intérieur de la maison puis a enterré son corps dans la cour. Il était en train de couvrir le trou avec de la terre lorsqu’il a apparemment subi un arrêt cardiaque et est décédé.

LIRE AUSSI: USA : il tue sa femme et ses deux fils « parce qu’ils faisaient trop de bruits »

Une autopsie a déterminé que Dent était morte par strangulation. Son corps a été ligoté et enveloppé dans des sacs poubelles avant d’être placé dans le trou. La tombe était partiellement remplie de terre lorsque McKinnon s’est effondré et est mort.

McKinnon et Dent vivaient ensemble dans la maison. Elle était censée être au travail au terrain de golf Mount Vintage le jour de sa mort, mais elle ne s’est pas présentée et n’a pas répondu aux appels et aux SMS.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page