MondeUSA
A la Une

USA: une infirmière accusée d’avoir menacé de tuer Kamala Harris

Une infirmière de 39 ans en Floride aux États-Unis a été arrêtée pour avoir prétendument menacé de tuer la vice-présidente américaine Kamala Harris, selon les médias.

Niviane Petit Phelps a été arrêtée à la suite d’une enquête des services secrets américains, rapporte CNN.

Kamala Harris, 56 ans, est la première noire américaine et la première sud-asiatique américaine à être élue vice-présidente des États-Unis d’Amérique. 

Publicité

Phelps a sciemment et volontairement menacé de tuer et d’infliger des lésions corporelles à la vice-présidente des États-Unis du 13 au 18 février, selon une plainte pénale déposée auprès du tribunal du district sud de la Floride.

Phelps, qui travaille pour Jackson Health System depuis 2001, fait face à des accusations de menaces contre Harris, a rapporté nbcmiami.com. 

La plainte déclare que Phelps avait envoyé des vidéos à son mari, qui est emprisonné, via JPay, une application informatique qui permet aux familles de se connecter avec les prisonniers.

« Les vidéos montrent généralement Phelps se plaignant et parlant avec colère à la caméra de sa haine pour le président Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris, entre autres », lit-on dans la plainte.  

« Cependant, dans ces vidéos, Phelps a également fait des déclarations sur le meurtre de la vice-président me Harris. »

Dans l’une des vidéos, Phelps a déclaré: « Kamala Harris vous allez mourir. Vos jours sont déjà comptés », a ajouté la plainte.

Dans une autre vidéo du 18 février, Phelps a déclaré: « Je vais au champ de tir … Je jure devant Dieu, aujourd’hui est votre jour, vous allez mourir. Dans 50 jours, marquez ce jour. » 

Phelps a expliqué comment elle pensait que Kamala Harris n’était pas réellement « Noir » et comment, lors de l’inauguration, elle avait mis sa main de manière irrespectueuse sur son sac à main au lieu de la Bible.

Publicité 2

La plainte indique que les enquêteurs ont également trouvé une photo montrant Phelps à un champ de tir, tenant un pistolet et souriant à côté d’une cible avec des trous de balle.  

Elle a également demandé un permis d’armes dissimulées en février, selon la plainte.

 Le 3 mars, les services secrets et des détectives du département de police de Miami-Dade se sont rendus au domicile de Phelps pour l’interroger, mais elle a refusé de leur parler, selon la plainte.

Le 6 mars, un agent des services secrets est allé parler avec Phelps chez elle.  Selon la plainte, Phelps a déclaré: «Elle était en colère contre le fait que Kamala Harris devienne vice-présidente, mais que c’est «terminé maintenant».

LIRE AUSSI: USA: Un homme armé arrêté devant le domicile de la Vice-présidente Kamala Harris

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page