Technologie

Voici ce que recommande Whatsapp contre une faille exploitée pour installer des logiciels espions

Voici ce que recommande Whatsapp contre une faille exploitée pour installer des logiciels espions

La messagerie WhatsApp recommande une mise à jour d’urgence de l’application pour contrer une faille de sécurité.

Depuis quelques années, le géant de la communication est en difficulté avec son système et plusieurs utilisateurs ont été choqués de constater par exemple que leurs données personnelles se retrouvent en possession de tiers.


Cette fois, Mark et ses collaborateurs ont trouvé une nouvelle sur la messagerie utilisée par plus d’un milliard de personnes à travers le monde.

La société a confirmé avoir découvert il y a 10 jours que des logiciels malveillants développés par une société israélienne étaient transmis aux téléphones des gens par le biais d’appels WhatsApp.

Facebook a déclaré que la technologie de surveillance était principalement utilisée pour espionner les appels d’avocats spécialisés dans la défense des droits de l’homme. Il dit qu’il a prévenu l’application de la loi par les autorités américaines. Il est entendu que les logiciels espions pourraient être installés même si les gens ne répondaient pas aux appels.

WhatsApp a fourni lundi une mise à jour de son application et indique enquêter sur l’ampleur du piratage. Le correctif apporté est disponible depuis lundi (pour les utilisateurs d’Android, il s’agit de la v2.19.134, sur iOS la v2.19.51 et sur Windows Phone la v2.18.348).

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Afrikmag

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer