À la UneCôte d'IvoireMaliPolitique

« 49 soldats »/ Après la libération de 3 soldates, le Procureur de Bamako dit continuer son enquête

Les autorités judiciaires du Mali ont réagi à la libération de trois soldates ivoiriennes faisant partie du contingent des 49 arrêtés le 10 juillet à l’aéroport de Bamako. Selon le Procureur de Bamako, l’enquête suivra son cours.

Le Mali affirme que malgré la libération de 3 soldates ivoiriennes, la procédure judiciaire contre le reste du contingent composé essentiellement d’hommes, se poursuivra. Par l’entremise d’un communiqué, le Procureur de Bamako explique dans quelles conditions, la justice malienne a autorisé l’élargissement des femmes du contingent.

A en croire le communiqué, les 3 soldates ivoiriennes ont introduit auprès du juge d’instruction en charge du dossier une demande de mise en liberté. Après un avis favorable du parquet, ce juge d’instruction a ordonné la mainlevée sur les mandats de dépôt frappant les trois femmes. Elles ont immédiatement quitté la prison et ont acheminées vers le Togo. Faure Gnassingbé a d’ailleurs remercié Assimi Goïta à cet effet.

Cependant, l’enthousiasme de la médiation togolaise pourrait avoir été douché par le communiqué du Procureur de Bamako. Il affirme que les enquêtes continuent dans le cadre de la procédure qui a été ouverte à l’encontre du Lieutenant Kouassi Adam Sanni et ses hommes arrêtés à l’aéroport de Bamako. Mais, il pourrait s’agir d’un communiqué à destination de l’opinion publique malienne. Pendant que les négociations continuent, le Mali ne veut pas passer pour faible ou laxiste. C’est l’enjeu de ce communiqué.

"49 soldats"/ Après la libération de 3 soldates, le Procureur de Bamako dit continuer son enquête

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!