Côte d'IvoireShowbiz

Côte d’Ivoire : Tiesco le Sultan arrêté pour diffamations et outrages à la pudeur publique

L’artiste Tiesco le Sultan, l’homme des clashs sur les réseaux sociaux a été mis aux arrêts par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminaliaté (PLCC), ces derniers jours. L’homme de buzz est poursuivi pour diffamations et outrages à la pudeur publique.

Connu pour ses nombreuses vidéos clashs publiées sur les réseaux sociaux, Tiesco le Sultan s’est fait de nombreux fans et en même temps de nombreux ennemis dans le pays.

Publicité

L’objet de son arrestation est relative à des propos diffamatoires tenus à l’égard de deux barons du couper-décaler. Dans des vidéos postées sur sa page Facebook, l’artiste fait savoir que les acteurs du couper-decaler qu’il aurait d’ailleurs cité sont des personnes dangereuses et de mauvaise moralité. Selon lui l’une des personnes à qui il adressait sa vidéo était responsable de la mort d’un artiste décédé l’année dernière.

Suite à ses déclarations les personnes indexées ont porté plainte auprès de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC). C’est donc suite à des investigations bien mûries que la PLCC a mis main sur le célèbre védéaste ivoirien.

Après son arrestation, Tiesco le Sultan aurait confirmé les faits qui lui sont reprochés. Pour sa défense il a indiqué qu’il a posé cet acte sous l’effet de la colère.

En plus cette affaire s’ajoute à celle où Tiesco le Sultan s’était mis en spectacle sur les réseaux sociaux avec des filles de joie à moitié nues exécutants des danses obscènes. Dans la scène que présentait Tiesco le Sultan, surnommé Gringo pour la circonstance, des filles habillées de façon indécente exécutaient des danses érotiques et lui tripotaient les parties intimes.

Concernant cette affaire, Tiesco le Sultan a indiqué qu’il a dû créer sa chaîne privée sur les réseaux sociaux pour attirer au maximum ses fans, vu que selon lui certains cadres de la sphère musicale ivoirienne le boycottent. La PLCC a pour sa part jugé que la séquence vidéo est à caractère sexuel.

Publicité 2

Tiesco le Sultan dit le gringo ne pourra certainement plus émerveiller certains internautes, car il a été déféré au parquet d’Abidjan où il répondra de ses actes. Il pourrait purger une peine de 6 à 12 mois de prison s’il est reconnu coupable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page