AfriqueCulture & Loisirs

Culture: Découvrez le top 4 des critères de beauté les plus  »bizarres » en Afrique

Découvrez les critères de beauté les plus étranges du continent.

1- Le surpoids (Obésité volontaire)

Culture: Découvrez le top 4 des critères de beauté les plus ''bizarres'' en Afrique

En Mauritanie, l’obésité est un marqueur important de beauté, au point ou les mères nourrissent de façon exagérée leurs filles afin qu’elles puissent se trouver un mari dans le futur.

L’idéal de beauté féminine de ce pays, célébré dans une littérature séculaire, décrit des femmes engoncées dans le gras, se déplaçant très lentement, incapables de monter à dos de chameau sans l’aide d’un homme…

 

2- Lèvres étirées

Culture: Découvrez le top 4 des critères de beauté les plus ''bizarres'' en Afrique

Les Mursis sont des habitants semi-nomades du sud de l’Éthiopie, vivant à la périphérie ouest du Parc national de Mago, en bordure de la rivière Omo.

Ils forment un des derniers peuples d’Afrique dont les femmes portent des ornements labiaux (labret) et auriculaires en forme de disques plats, d’où leur nom de « femmes à plateau ».

Chez les peuples Mursis du Sud de l’Éthiopie, les femmes portent presque toutes le labret, un ornement labial et auriculaire perçu comme un marqueur de beauté. Car pour les hommes Mursis, les femmes qui portent le labret sont les plus belles.

3- La scarification

Culture: Découvrez le top 4 des critères de beauté les plus ''bizarres'' en Afrique

Depuis des siècles, les scarifications ethniques visibles sur le corps et le visage des membres des tribus africaines font partie de leurs cultures.


Selon la tradition Moose, les scarifications seraient apparues au Nord du Ghana actuel.

Même si les scarifications ont pour but de soigner les maladies chez certains peuples, elles sont parfois considérées comme des signes de beauté chez d’autres.

4- Les colliers en bronze qui allongent le cou

Culture: Découvrez le top 4 des critères de beauté les plus ''bizarres'' en Afrique

Dans la tribu Khos d’Afrique du Sud, les colliers en bronze étaient portés pour se protéger des animaux sauvages, mais au fil du temps, ces colliers sont devenus des accessoires de beauté. Et c’est à l’âge de 5 ans que les filles portent leurs premiers colliers, les anneaux augmentent en nombre chaque année.

Emeraude ASSAH

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page