Science

États-Unis : des ingénieurs conçoivent un oiseau robot capable de se percher sur des branches

Des ingénieurs de l’université de Stanford ont construit un oiseau robot pour comprendre comment les oiseaux sont capables de voler, de saisir des objets et de se percher sur des branches.

Le robot est doté d’une paire de serres qui s’attachent à une base circulaire plate, laquelle est ensuite fixée à un drone quadcoptère pour voler. Pour tenir compte de la taille du drone qui lui permet de voler, les pinces du robot ont été conçues à partir du modèle des pattes du faucon pèlerin.

À la place des os, la machine possède une structure imprimée en 3D avec des moteurs et du fil de pêche pour les muscles et les tendons. Chaque patte possède son propre moteur pour se déplacer d’avant en arrière, un autre pour la préhension et un mécanisme pour absorber l’énergie de l’impact lorsqu’elle atterrit.

Il ne faut pas plus de 20 millisecondes pour que les serres du robot se referment autour d’une branche. Un accéléromètre situé sur le pied droit déclenche un algorithme d’équilibrage pour le stabiliser lorsqu’il atterrit.

Baptisé SNAG (stereotyped nature-inspired aerial grasper) par les ingénieurs, le robot peut attraper et transporter des objets et se percher sur des surfaces.

Les chercheurs s’intéressent au vol des oiseaux parce qu’il est très difficile pour l’homme de le simuler et de le reproduire, surtout si l’on considère que les oiseaux peuvent atterrir sur des branches de tailles et de textures différentes.

Pour concevoir le SNAG, les chercheurs ont étudié des perroquets et ont constaté qu’ils effectuaient toujours les mêmes manœuvres.

Les scientifiques espèrent qu’à l’avenir, ce robot pourra être utilisé dans des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des incendies de forêt ou de suivi de la vie des oiseaux.


« Une partie de la motivation sous-jacente de ce travail était de créer des outils que nous pouvons utiliser pour étudier le monde naturel », a déclaré le doctorant William Roderick. « Si nous pouvions avoir un robot capable d’agir comme un oiseau, cela pourrait débloquer de toutes nouvelles façons d’étudier l’environnement », a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI: Une religieuse explique pourquoi elle voudrait que les robots soient ordonnés prêtres

Crédit photo : reddit

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page