Côte d'IvoirePolitique

Côte d’ivoire: Faure Gnassingbé interdit de voir Blaise Compaoré à Abidjan. Explication

L’information vient de nos confrères de “La Lettre du Continent” N°750 du mercredi 29 mars 2017. Le chef de l’Etat togolais, en visite dans la capitale ivoirienne, a été empêché de voir l’ancien président du Burkina Faso.

Selon la “La Lettre du Continent”, les autorités ivoiriennes n’ont pas voulu organiser une rencontre entre Faure Gnassingbé et Blaise Compaoré, exilé à Abidjan.

Publicité

A en croire le journal en ligne, la présidence ivoirienne évite de froisser Ouagadougou.

C’est le ministre ivoirien des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh et le Directeur du Cabinet de la Présidence Fidèle Sarrassoro qui, sur instruction du président Alassane Ouattara, sont allés accueillir Faure Gnassingbé à l’aéroport.

Ce dernier a été reçu par le président ivoirien dans la résidence de villégiature des Ouattara à Assinie.

Il faut aussi souligner que le procès pour “complot militaire” de 20 soldats burkinabè, qui avaient attaqué un dépôt d’armes en janvier 2016, s’est ouvert mardi au tribunal militaire de Ouagadougou en présence des principaux accusés.

Ces militaires, dont une dizaine de membres de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’ancienne garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré, sont poursuivis pour “complot militaire”, “détention illégale d’armes à feu et de munitions”, “vol aggravé” et “violence et voies de faits”.

Arrêtés à Abidjan et extradé à Ouagadougou, ils sont poursuivis pour “désertion à l’étranger en temps de paix”. Uncivil de 51 ans, bénéficiant d’une liberté provisoire, est également poursuivi pour “recel de malfaiteurs”.

Beaucoup parmi eux, dont le principal accusé, le sergent-chef Ali Sanou, risquent “la perpétuité”, a indiqué l’un des avocats commis d’office, Me Fako Bruno Ouattara.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer