Culture & LoisirsMusique
A la Une

Ghana/ Le rappeur ghanéen Sarkodie révèle son souhait de rapper avec GIMS

Le rappeur ghanéen Sarkodie a révélé son souhait de rapper avec la star du rap français GIMS. Sarkodie a fait cette révélation à l’ambassadeur de France au Ghana et animatrice de l’émission télévisée «Touch of France», S.E. Anne-Sophie Avé lors d’une interview exclusive.

Publicité

Lorsqu’il rappe face à un public qui ne parle pas sa langue locale le Twi, Sarkodie préfère privilégier «la bonne musique, le rythme et la bonne mélodie» selon ses propres mots. Dans ce registre, le chanteur a désigné le chanteur français Gims comme l’artiste avec lequel il aimerait collaborer. « Sa voix est incroyable. Si j’obtiens ça et que je rappe, je pense que ce serait génial! », a t-il déclaré.

Si Sarkodie réalise son souhait de travailler avec GIMS, l’anticipation de la sortie du morceau pourrait principalement reposer sur une question principale: dans quelle langue Sarkodie rapperait-il ? Cela pourrait présenter une opportunité pour la langue twi de briser les barrières, tout comme le hit mondial «Jerusalema» l’a fait à travers ses paroles en langue zoulou.

À l’inverse, les fans francophones de Sarkodie à travers l’Afrique pourraient être gratifiés de quelques lignes en français. D’autre part, avec une telle collaboration, GIMS pourrait enfin être en mesure de trouver un nouveau public au Ghana.

Pour l’instant, l’icône mondiale du divertissement née à Kinshasa, et dont la valeur nette est estimée à pas moins de 16 millions d’euros avec des gains annuels de 3,1 millions d’euros, serait surtout connue des amateurs de boîtes de nuit ghanéennes pour l’un de ses innombrables succès internationaux, « Sapés comme jamais », qui compte 483 000 000 de vues Youtube massives depuis sa sortie en 2015.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page