Ghana: Le VIH n’est plus une maladie selon une attachée de presse des États-Unis

1

Mlle Naomi Mattos, attachée de presse à l’ambassade américaine à Accra, au Ghana soutient que le VIH n’était plus une maladie, mais une condition nécessitant un soutien pour “éliminer” la stigmatisation et la discrimination qui y sont associées.

Elle ajoute qu’il est temps que les gens comprennent que la situation est un problème qui concerne tout le monde et que chacun évite les attitudes discriminatoires.

Publicité

Mlle Mattos a fait cette déclaration lors d’une prise de contact avec le personnel de l’hôpital municipal de Ho dans le cadre des activités marquant la Journée mondiale du sida cette année et le 10e anniversaire du plan d’urgence du président américain pour lutter contre cette maladie (PEPFAR) au Ghana.

PREFAR fait campagne sur le sous-thème “Stigmatisation du VIH et lutte contre la discrimination: il suffit de l’arrêter”, et cible les jeunes de 14 à 18 ans avec des messages de prévention et de protection.

“Nous devons reconnaître que nous faisons partie de la solution et ne devenons pas un obstacle”, a souligné Mlle Mattos et demandé à la presse à aider à éradiquer la stigmatisation.

Agenda 90-90-90 signifie que 90% des personnes connaîtront leur statut VIH, 90% recevront des antirétroviraux et 90% des personnes atteintes de la maladie seraient en proie à une suppression virale en soumettant la maladie du VIH et du sida sous contrôle et éviter la propagation.

Mme Dzid Enyonam Kwame, spécialiste des médias au PEPFAR, a noté que la stigmatisation continuait de freiner les progrès dans l’éradication du VIH dans le pays et a appelé à des efforts concertés pour relever ce défi.
Elle a exhorté les agents de santé et les dispensateurs de soins à mener la campagne contre la stigmatisation en faisant preuve de professionnalisme, qu’ils soient en service ou non, et d’encourager les personnes à se faire tester et à accéder aux soins.

Mme Kwame a déclaré que la confidentialité était essentielle pour éliminer la stigmatisation et a demandé aux agents de santé, source principale d’espoir pour les personnes vivant avec le VIH de conserver la confiance.

Le révérend John Azumah, ambassadeur du VIH, a déclaré que les agents de santé pourraient aider à lutter contre la stigmatisation en respectant les réglementations relatives aux données médicales.

Publicité


Il a ajouté que la stigmatisation avait découragé plus de la moitié des 350 000 personnes vivant avec le VIH au Ghana à rechercher des soins médicaux, ce qui a augmenté la prévalence.

Le Révérend Azumah a déclaré que les pratiques dans les établissements de santé, telles que la dénomination, le marquage des dossiers et la désignation de lits spéciaux pour les personnes séropositives, devraient être arrêtées.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. Avatar

    TÉMOIGNAGE MIRACULEUX : je m’appelle Isabelle et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversé il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagé dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençais sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différent centre de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l’une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d’un … nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce Mr je croyais pas j’avais des doutes et un peur et ne savais m’engager ou pas mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j’aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parler à mon mari et c’est de la que nous avions décidé ensemble de contacter se monsieur pour le même problème, et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommand@tions à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari étais très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez le contacter :

    Tél (whasapp/Viber) : 0022966547777

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X