Côte d'IvoirePeople

Jimmy Danger accusé de faire l’apologie du vi.ol, La HACA rend sa décision après ses enquêtes

Après la vague de réaction sur l’affaire d’apologie de vi.ol dont l’acteur Jimmy Danger a été accusé, l’instance ivoirienne de régulation des médias audiovisuels, la HACA vient de donner son verdict.

Depuis quelques jours, l’acteur ivoirien Jimmy Danger était au centre d’une polémique. L’acteur est accusé de faire l’apologie du vi.ol alors qu’il expliquait une scène d’agression s3xuelle. La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) qui avait promis mener une enquête, a rendu publique sa décision.

A travers un communiqué officiel de la HACA, Ibo Laurent alias Jimmy Danger, a été innocenté. Mettant ainsi un terme à cette polémique qui avait un temps soit peu discrédité l’image du comédien.

« Après analyse de l’ensemble des échanges, et notamment de l’affirmation de l’invitée selon laquelle il pouvait pas accepter un tel rôle en raison de son devoir d’éducation de la jeunesse, la HACA note que les propos tenus ne peuvent constituer une apologie d’un v*ol ou une incitation au v*ol.

La Haute autorité ne constate pas par ailleurs, de manquement de l’éditeur « Ivoire Tv Music » a l’une quelconque des obligations légales, réglementaires ou conventionnelles auxquelles elle este tenue« , peut-on lire sur le communiqué publié ce jeudi 23 juin 2022

Jimmy Danger accusé de faire l'apologie du vi.ol, La HACA rend sa décision après ses enquêtes

En effet, l’acteur avait, sur une chaîne de télévision, révélé une scène de vi.ol qu’il avait refusé d’interpréter. Comme bon acteur, il a décrit dans les moindres détails comment il devait s’y prendre pour agresser s3xuellement « sa cousine ».

Et contre toute attente, la séquence de cette intervention sortie carrément de son contexte a été relayée par plusieurs médias, suscitant ainsi la réaction des internautes et ONG de femmes, l’accusant de faire l’apologie du vi.ol.


Le comédien a, dans une vidéo, montré sa consternation face à ce que les internautes pensaient de lui. « C’est ce scénario qu’on m’a demandé de décrire. Moi quand je raconte une histoire, je la joue. Je ne peux pas faire l’apologie du v*ol. Pendant 10 ans, j’ai défendu la femme dans mes pièces de théâtre« .

Lire aussi : KS Bloom en couple avec une chanteuse camerounaise ? Opposée, Mani Bella dit ses vérités

La HACA a néanmoins réussit à rétablir l’image du comédien. L’instance ne manque pas de réagir quand certains sujets, évoqués dans des émissions, heurtent la sensibilité des téléspectateurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page