Sport

Athlétisme: la kényane Jemima Sumgong suspendue 4 ans

La Kényane Jemima Sumgong, première championne olympique de marathon de l’histoire de son pays en 2016 à Rio, a été condamnée à quatre ans de suspension pour un contrôle positif à l’EPO, a annoncé mardi la Fédération kényane d’athlétisme (AK).

En effet, Sumgong avait déjà connu les affres d’une suspension de deux ans pour dopage – ramenée à un an en appel – en 2012, cette fois pour prise de Prednisolone, un stéroïde interdit. Elle avait alors affirmé qu’il provenait d’une injection destinée à soigner un problème de hanche.

Publicité

L’athlète, une des meilleures marathoniennes au monde, est une ancienne partenaire d’entraînement de la Kényane Rita Jeptoo, ex-reine de la discipline, elle-même tombée pour dopage en 2014.

Athlétisme: la kényane Jemima Sumgong suspendue 4 ans

«Sumgong servira une suspension de quatre ans à compter du 3 avril 2017, date à laquelle elle avait été provisoirement suspendue», a indiqué AK dans un communiqué. Sumgong, 32 ans, avait été contrôlée positive à l’EPO lors d’un test pratiqué hors-compétition.

La substance interdite, l’EPO, également connue sous le nom d’érythropoïétine, est une hormone qui peut augmenter l’endurance et, en athlétisme, elle est principalement utilisée par les coureurs de longue distance.

Entre 2011 et 2016, plus de 40 athlètes d’athlétisme kenyans ont échoué aux tests antidopage. Parmi les personnes sanctionnées figurait l’ancienne partenaire de Sumgong, Rita Jeptoo, 36 ans, qui a été interdite pendant quatre ans à la suite d’un test positif pour l’OEB en 2014.

Publicité 2


L’athlète avait accepté d’être suivie ces derniers mois par plusieurs médecins désignés par la Fédération Kényane d’Athlétisme et la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF), dans le but d’éradiquer le dopage, dans un pays frappé de plein fouet par ce fléau.

Le tribunal a rejeté l’affirmation de l’athlète âgée de 32 ans selon laquelle elle avait été contrôlée positive après avoir été traitée dans un hôpital kenyan pour une grossesse extra-utérine, car l’hôpital en question a nié avoir traité l’athlète.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer