MondePeople

Le chanteur Will.i.am victime de racisme à bord d’un avion

William James Adams Jr, alias Will I am, le chanteur américain et lead du groupe Back Eyed Peas a été victime de racisme samedi, 16 novembre, lors d’un vol d’une heure et demi à l’intérieur de l’Australie, à destination de Sydney.

En effet sur son compte Twitter M. Adams a posté qu’une hôtesse de la compagnie aérienne australienne Qantas avait été « très agressive » envers lui.

Publicité

Selon lui, elle avait aggravé la situation en appelant la police, après qu’il n’ait pas entendu une instruction de sécurité donnée par les membres d’équipage. Ces allégations de l’artiste ont été rejetées hier dimanche par la compagnie Qantas.

Un porte-parole de la compagnie aérienne a donc nié les accusations du musicien en évoquant une incompréhension à l’intérieur de l’avion. Il a estimé que cette situation a été accentuée par le fait que le chanteur avait porté son casque audio et n’« a pas pu entendre les consignes de l’équipage ». Il a par la suite souhaité au musicien le meilleur pour le reste de sa tournée.

Le samedi 16 novembre 2019, Will.I.am avait fait savoir sur Twitter que l’hôtesse de l’air avait été plus qu’irrespectueuse à son encontre. A l’en croire, après que l’employée de Qantas ait fait appel aux forces de l’ordre, cinq policiers l’attendaient à l’atterrissage de son vol.

Sur Twitter, Will I am s’est réjoui du fait que les autres occupants de l’avion ont pu s’apercevoir que c’était l’hôtesse qui était incontrôlable.

Il a indiqué que les policiers l’ont par la suite laissé s’en aller et dit avoir collaboré sans soucis avec eux. Il a précisé qu’il ne veut pas croire qu’elle est raciste, mais que cette dernière a rejeté sa frustration sur les « personnes de couleur » uniquement.

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer