Ghana

Les femmes qui prennent l’argent de transport aux hommes et ne se présentent pas au rendez-vous peuvent être emprisonnées

Selon l’article 29 section 132 du code pénal ghanéen, prendre l’argent de transport à un homme et refuser délibérément de se présenter au rendez-vous constitue une forme d’escroquerie

L’officier de police Amoah a a mis en garde les femmes, en particulier les jeunes femmes, de s’abstenir de cette pratique, car elles risquent une peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Publicité

L’officier a expliqué que si une femme demande à un homme de lui envoyer de l’argent pour le transport et que celle-ci décide de ne pas venir au rendez-vous et ne rembourse pas cet argent, elle peut être punie conformément au code pénal du Ghana.

L’agent chargé de l’application de la loi a déclaré qu’une plainte peut être déposée contre ces femmes en vertu de l’article 29 section 132 du code pénal ghanéen pour fraude par faux prétextes.

« Chers hommes, si une femme vous demande de lui envoyer de l’argent pour le transport afin qu’elle vienne chez vous, que vous lui envoyez l’argent et qu’elle décide de ne pas vous rendre visite, et qu’elle ne vous rembourse pas l’argent, vous pouvez vous référer à l’article 29 section 132 du code pénal et déposer une plainte pour fraude par faux prétextes.

Elle peut être emprisonnée jusqu’à 5 ans. Connaissez vos droits mes frères, et certaines femmes sont désormais prévenues. »

Crédit photo : ghpage

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page