Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: Voici le nouveau Président du RDR, et le message d’Alassane Ouattara à Bédié

Le congrès du Rassemblement des Républicain qui s’est ouvert hier et qui a pris fin aujourd’hui a vu l’élection du nouveau président du parti au pouvoir. A la grande surprise de tous et contre toute attente, le président Ivoirien, également président de son parti a refusé de briguer un autre mandat en tant que chef du parti.

Alors qu’une délégation du parti s’était chargé de le convaincre de continuer à diriger le RDR, Alasane Ouattara a plutôt proposé la grande chancelière, Mme Henriette Diabaté. Ce dimanche 10 septembre, Mme Henriette Dagri Diabaté a été élue à l’humanité Présidente du Rassemblement des Républicains. C’est un résultat qui déjoue tous les pronostics. 

Publicité

La Grande chancelière, fondatrice du RDR, devient donc la première femme présidente de ce parti. « C’est avec un grand honneur », a-t-elle déclaré. « Le RDR, c’est notre vie! Vous pourrez compter sur nous. » Alassane Ouattara a néanmoins assuré aux militants qu’il resterait « très proche ».

Figure historique du RDR et alliée de longue date d’Alassane Ouattara, Henriette Diabaté, âgée de 82 ans, a notamment été ministre de la Justice de 2002 à 2005, tout en tenant le rôle d’opposante et de chef du RDR – elle a notamment occupé le poste de secrétaire générale pendant les années d’opposition – pendant l’absence d’Alassane Ouattara.

Il faut noter que le RDR essaie de faire peau neuve avec la propulsion des femmes parmi les dirigeants. Après la présidence qui revient à la grande chancelière, le Secrétariat Général sera désormais la tutelle de Mme Kandia Camara, actuelle Ministre de l’Education Nationale. Visiblement surprise, elle a fondu en larmes à cette annonce.

Elle a en effet été préférée à quatre hommes – Adama Bictogo, Amadou Soumahoro, Ibrahim Cissé Bacongo et Gilbert Koné Kafana – qui s’étaient portés candidats. Elle va avoir la lourde tâche de conduire le parti jusqu’à la prochaine élection présidentielle de 2020.

Alors que la bataille pour la présidentielle de 2020 est d’ores et déjà engagé, le défi est important : le RDR fait face à des tensions internes – notamment avec les partisans de Guillaume Soro – et externes. Son alliance avec le Parti démocratique (PDCI) de Côte d’Ivoire semble notamment bien fragile. Aux côtés de Kandia Camara trois secrétaires généraux délégués ont été désignés : les ministres Maurice Bandama et Anne Ouloto et Mamadou Touré, le secrétaire d’État chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Publicité 2

Alassane Ouattara a aussi renforcé la place d’Amadou Gon Coulibaly. Le premier ministre, vu par beaucoup comme son dauphin, est 1er vice-président. Vingt autres vice-présidents seront nommés dans les jours qui viennent.

Bédié et moi nous sommes ensemble !

Mais Alassane Ouattara s’est voulu rassurant en balayant toutes les rumeurs de frictions : « À tous ceux qui se font des illusions, je veux dire : Bédié et moi nous sommes ensemble! Nous savons ce que nous avons vécu et nous savons ce que nos incompréhensions ont eu comme conséquences pour le pays », a-t-il déclaré. « Nous sommes alliés et nous serons unifiés », a-t-il poursuivi, insistant sur son ambition de voir la création de ce parti unifié effective avant la fin de l’année.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer