Société

Rebondissement dans l’affaire Cheikh Tidiane Diaw, le sénégalais accusé de l’assassinat de Ashley

Il y a quelques jours, dans les locaux de Amnesty International, la famille de Cheikh Tidiane Diaw faisait face à la presse en vue d’apporter de nouvelles informations dans cette affaire semblable à un film d’hollywood. L’on se rappelle encore de cette affaire Cheikh Tidiane Diaw, le Sénégalais emprisonné pour le meurtre par strangulation de Ashley, une Américaine de 35 ans.

La mère de Cheikh Tidiane Diaw, avec l’oncle de la « victime » se sont confiés à la presse. Ils ont retracé les faits, avec autopsie et témoignages à l’appui. Sokhna Saly Thioub les yeux en larme a exprimé toute sa désolation: « Ashley était une amie de mon fils. La défunte dame avait invité mon fils dans son appartement. Après avoir passé quelques heures en sa compagnie, il a quitté les lieux, en toute quiétude. Par la suite, un ami du grand frère de Cheikh appelle ce dernier pour lui faire part que la fille est décédée, et qu’il l’avait vue en compagnie de mon fils ».

Publicité

Elle poursuit: « Suite à cela, son grand frère lui conseille d’aller faire une déposition au commissariat. Il s’exécute. Et après l’interrogatoire, la police libéra Cheikh. Et quelques jours plus tard, des policiers font une descente chez son grand frère qui l’héberge, sans en aviser ce dernier, avant de conduire Cheikh à la police, l’accusant ainsi d’assassinat . Des faits qu’elle aura du mal à relater ».

Après la mère de l’accusé, l’oncle de Cheikh Tidiane a ajouté: « Et le plus étonnant encore, lorsque l’autopsie est sortie, ce sont les échantillons de peau du petit-ami de la victime qu’on a retrouvé dans les ongles d’Ashley », confie-t-il.

“La question qu’on se pose c’est de savoir comment a t-elle pu griffer Frédérico, le jour même du meurtre, alors que ce dernier dit qu’il n’était pas sur les lieux? Frédérico explique qu’il était parti secourir Ashley. D’où une autre question: Comment a t-il su qu’elle était en danger? Et par quelle chemin il est passé? Parce que les caméras ne l’ont montré, à aucun moment, sur la scène de crime. Frédérico de confier qu’il a l’habitude de se rendre dans l’immeuble tout en évitant les caméras.” relate nos confrères de senego.

« Au moment de l’enquête, la police scientifique n’a constaté aucune égratignure sur le corps de Cheikh, contrairement à Frédérico. Et à la question de savoir d’où lui viennent ces égratignures, le petit-ami d’Ashley, Frédérico de confier que ça remonte à longtemps, lors de disputes de couple entre eux. Et on a même relevé des écorces de peaux dans les ongles de Frédérico, celles de la victime » , poursuit-il.

« Ne t’inquiète pas, tu ne seras pas emprisonné » , chuchotait un policier à l’oreille de Frédérico Frientini. A la question de savoir pourquoi cette déclaration, le policier de rétorquer: « Un africain de moins ».

Publicité 2


Au regard de ce nouveau rebondissement, l’on est tenté de croire que cette affaire n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets, vu que toutes les preuves accablent l’italien, Frédérico, et non le Sénégalais. Malgré les interpellations de la famille de Cheikh, les autorités n’ont pas levé le petit doigt.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer