Société

Sierra Leone : Les victimes des inondations toujours sans abri, appellent à l’aide

En Sierra Leone, quatre mois après les inondations qui ont tué des milliers de personnes, laissant d’autres sans abri, les survivants sont toujours sans recours.

Les camps provisoires mis en place par le gouvernement pour les personnes déplacées suite à la catastrophe, ont été fermés en novembre. Des centaines de victimes luttent encore pour trouver des endroits où vivre.

Certaines sont retournées dans la zone du sinistre, malgré la crainte de nouveaux glissements de terrain.

Publicité

« On est de retour à Regent, on essaie de récupérer ce qu’il reste après la catastrophe. J’ai vendu une partie des biens qu’on m’avait donnés pour que mes deux aînés puissent rester chez ma mère, le temps que je trouve mieux », a déclaré Mariama Kamara à l’AFP.

Le gouvernement de la Sierra Leone a demandé à tous ceux qui sont retournés à Regent de quitter les lieux mais ils ont refusé parce qu’ils ne savent plus où se réfugier.

« Nous n’allons pas forcer ces gens à partir alors qu’ils n’ont nulle part où aller », a déclaré Francis Abu Sankoh, un responsable local.

De leur côté, les responsables d’ONG se disent épuisés. « Nous avons fait notre part du travail pour répondre aux urgences. Maintenant, c’est la responsabilité du gouvernement de leur apporter l’aide financière, et leur donner du logement », a souligné le directeur de l’orphelinat Don Bosco Fambul.

Au cours des 15 dernières années, la Sierra Leone a été frappée par quatre inondations majeures, et selon les estimations, le gouvernement aura besoin de plus de 82,41 millions de dollars pour se remettre de ses catastrophes.

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer