Technologie

Technologie : Transformer l’eau salée en eau potable, c’est possible…Explications!

L’eau est une source précieuse et indispensable et pourtant, 11 % de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable. Une entreprise, khalili-engineers a imaginé une machine capable de dessaler l’eau de mer grâce à l’énergie solaire, elle permettra de combler le manque d’eau partout dans le monde.

« Le problème d’accès à l’eau potable »

Publicité

Nommé The Pipe, cet appareil filtre l’eau salée, extrait l’eau douce et la nettoie des impuretés grâce à des réactions électromagnétiques. L’objectif sera de filtrer 4,5 milliards de litres d’eau par an.

Cette invention répond à une demande qui ne cessera d’augmenter quand les quelques points d’eau douce restant dans les pays arides seront épuisés. Elle permettra aux habitants de se fournir en eau à moindre coût et sans aggraver le réchauffement climatique.

Technologie : Transformer l’eau salée en eau potable, c’est possible...Explications!

Selon ses concepteurs, cette œuvre d’art est capable de fournir 10.000 mégawatts-heure d’électricité par an. De quoi assurer le bon fonctionnement des pompes situées sous la structure qui aspirent l’eau de mer pour la transformer en eau douce. Une nécessité pour les villes situées dans des zones où la pluie manque. Selon la communauté scientifique, l’eau salée constitue 97,4% (1.340 millions de km3) des réserves totales d’eau de la planète bleue tandis que seuls 35 millions de km3 d’eau douce sont disponibles. Khalili Engineers affirme que son cylindre pourrait produire plus de 5 milliards de litres d’eau douce par an, soit un dixième de la consommation mensuelle de Los Angeles (Californie).

Technologie : Transformer l’eau salée en eau potable, c’est possible...Explications!

« Une installation plus écolo »

Publicité 2


Une fois pompé, le liquide est filtré, puis dessalé suivant un inédit processus de magnétisation. Ce procédé de “filtration électromagnétique utilise un champ électromagnétique isolé dans les tuyaux de circulation d’eau de mer qui permet de séparer le sel et les impuretés” précise le descriptif du projet. Selon les membres du cabinet Khalili, cette méthode est également moins coûteuse, moins gourmande en énergie et moins polluante que celle habituellement employée dans ce type d’installation.

L’entreprise Khalili Consultant engineers est une ingénierie d’interligne et un cabinet qui fournit des olutions intégratrices en matière de développement dans les domaines de l’énergie, la nourriture etc.  Cette entreprise a été finaliste du concours Land Art Generator Initiative Design 2016, dont le but est de récompenser les projets sur les énergies renouvelables. La finale a eu lieu le 6 octobre à Santa Monica (Californie).

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer