Sénégal

Congo-Brazzaville: Un sénégalais froidement assassiné dans sa boutique

Mauvais temps pour les Sénégalais vivant à l’étranger. Après les assassinats d’Idy Diène en Italie et ceux de Mame Mbaye Ndiaye et Ousseynou Mbaye en Espagne, l’on a appris tout récemment que Marie Faye avait également été assassinée aux États-Unis. Comme si cela ne suffisait pas, c’est au tour de Mouhamadou Baldé d’être froidement assassiné dans sa boutique au Congo Brazzaville.

D’après le journal Libération qui relate les faits, Mouhamadou Baldé était un commerçant d’une quarantaine d’années qui habitait à Brazzaville, la capitale du Congo. L’homme a été retrouvé mort dans sa boutique, son corps sans vie  «ligoté ». Notre source indique que le crime se serait produit dans la nuit du 24 au 25 mars, à proximité du marché de Kintélé.

L’ambassadeur du Sénégal au Congo, Batoura Kane Niang, « a exprimé ses profonds regrets et son indignation ».

Publicité

La question que se posent la plupart des riverains est de savoir ce qui est reproché au Sénégalais.

Signalons que trois autres Sénégalais avaient déjà été tués au Congo Brazzaville l’année dernière dans les mêmes circonstances. Il s’agit de Saidou Abdoulaye Bâ, Ousmane Touré et Abdoulaye Kane. « Ils ont été froidement assassinés par des bandits récidivistes qui leur réclamaient toujours de l’argent », a fait savoir la diplomate.

« La police a toujours fait son travail lorsqu’elle a été saisie pour un cas de meurtre. Nous reprochons à la justice congolaise le manque de suivi des dossiers liés aux crimes, déplore Batoura Kane Niang. Nous n’avons jamais assisté à un procès concernant un crime sur un Sénégalais.»

crédit photo: kewoulo

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer