Côte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire / Affaire Ouattara propose un deal à Gbagbo : un journaliste confirme et livre d’autres secrets

L’ancien président, Laurent Ggbagbo, en Belgique aurait été approché par des émissaires d’Alassane Ouattara pour qu’il reste neutre dans les élections d’octobre prochain s’il veut regagner la Côte d’Ivoire et faire annuler les accusations qui pèsent contre. Cette information a été a confirmée et renchérie par Marwane Ben Yamed, Rédacteur en Chef de Jeune Afrique.

La semaine dernière, Jeune Afrique donnait l’information selon laquelle le président ivoirien, Alassane Outtara, par le biais de son ami et homologue Nigérien, Mahamadou Issoufou a demandé à Laurent Gbagbo, de se mettre en dehors des élections présidentielles futures et qu’en retour s’il gagne au soir du 31 octobre prochain, celui-ci sera libre de toutes les accusations qui pèsent contre lui dans l’affaire de la casse de la BECEAO et pourra rentrer au pays sans embrouilles.

Publicité

Ces informations ont été confirmées par le journaliste, Marwane Ben Yamed, Rédacteur en Chef de Jeune Afrique. Lors de son intervention sur les ondes de RFI, le journaliste a donné des informations supplémentaires concernant ce deal dont seuls quelques hommes d’État en on la primeur.

 « Le Président Ouattara a bel et bien proposé un deal à Laurent Gbagbo via le Président du Niger, Mahamadou Issoufou. Il s’agit d’une grâce dans le cadre du casse de la BCEAO si le Candidat de EDS accepte d’être neutre dans le processus électoral. Bien évidemment, l’ancien Président Ivoirien a rejeté l’offre »? A déclaré le journaliste français. Et d’ajouter : « Mathématiquement, il est impossible pour le Candidat du RHDP de gagner cette élection avec dans la compétition Laurent Gbagbo et Guillaume Soro ».

Celui-ci révèle par la suite que lors de la rencontre entre le Chef de l’Etat ivoirien et son homologue français à l’Élysée la semaine dernière, celui-ci aurait demandé le report des élections en vue d’œuvrer dans le sens de la réconciliation et la paix. Cette proposition de Macron aurait selon le journaliste été refusée par le Président Alassane Ouattara.

« Contrairement à ce que dit Abidjan, nous n’avons pas publié ces informations sur les ordres de Tidjane Thiam. Elles émanent de sources sûres proches de la Présidence ivoirienne, Nigérienne et Française », précise-t-il.

Publicité 2

Notons que les manifestations qui ont suivi l’annonce du troisième mandat d’Alassane Ouattara ont causé la mort de plusieurs jeunes issus de plusieurs localités du pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page