Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: «Mon village a été attaqué, pillé et brulé par les forces pro-Ouattara», déclare un témoin à la CPI

Coup de tonnerre à la Cour Pénale Internationale( CPI) ce mardi 23 Mai 2017. A son deuxième jour de témoignage, alors qu’il avait été sollicité par l’accusation pour témoigner contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé, le témoin les a plutôt blanchi. Il a expliqué à la Haye, à la surprise générale que durant la crise, son village Essabo Niamboua avait été, à l’image de Duekoué, attaqué, pillé et brûlé par les forces pro-Ouattara entre le 29 mars 2011 et le 5 avril 2011.

« Mon village situé entre Daloa et Duekoué a été attaqué, pillé et brulé par les forces pro-Ouattara, mon père a été obligé de fuir au Liberia car son fils appartenait à un mouvement pro-Gbagbo » a fait savoir à maître Ndri, l’actuel rédacteur municipal, étudiant durant la crise. une déclaration qui a visiblement déstabilisé l’accusation.

Publicité

Décrit comme étant un ancien membre de la Fesci de 2003 à 2008, période pendant laquelle il a occupé le poste de secrétaire à l’organisation et à la mobilisation adjoint de l’université de Cocody, puis secrétaire général national de l’UECOJEP, mouvement d’accompagnement du mouvement de Blé Goudé. Le témoin 0449 a présenté sa version concernant ce mouvement syndical des étudiants.

« La Fesci n’appuyait pas de parti politique ou de personnalité politique mais lors de la crise de 2002 et l’attaque des rebelles, elle a participé à la lutte pour la sauvegarde des institutions incarnées à ce moment par Laurent Gbagbo. » a indiqué le témoin.

Concernant les accusations contre Blé Goudé, il expliquera : « Le 19 mars ce n’est pas Blé Goudé qui a appelé au Drapeau, mais moi et l’ensemble des jeunes qui nous accompagnaient sommes allés le voir chez lui à la maison « Yopougon, quartier résidentiel» avant le discours de la place CP1, pour lui demander de communiquer auprès du président Gbagbo que nous voulons défendre la nation contre la rébellion. »

Pour terminer, avant la première pause du jour, le témoin a fait savoir ceci à la cour : « Mes amis ne croient pas en vous (Cpi, ndlr) mais moi je crois en la justice ».

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page