USA
A la Une

Coronavirus aux Etats-Unis: plus de 5000 morts, Obama s’en prend à Trump

L’ex-président américain Barack Obama a fait savoir mardi dernier que son successeur Donald Trump avait « rejeté les avertissements » sur les risques d’une pandémie de coronavirus.

« Nous avons tous, de façon terrible, pu constater les conséquences provoquées par ceux qui ont rejeté les avertissements sur une pandémie », a tweeté l’ex-président démocrate.

Publicité

A cause du rejet de l’avertissement de l’ancien président Barack Obama sur l’expansion du coronavirus, il a été enregistré pour le moment plus de 5 000 morts aux Etats-Unis.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de subir d’autres conséquences causées par ceux qui nient le changement climatique. Chacun d’entre nous, particulièrement les jeunes, doit exiger davantage de la part de nos dirigeants à tous les niveaux, et voter à l’automne », a poursuivi l’ancien président démocrate.

La réaction de Barack Obama faisait suite à un article qui annonçait que l’administration Trump venait d’annuler les normes plus exigeantes sur les émissions de gaz à effet de serre par les véhicules qu’il avait édictées en 2012, lorsqu’il était à la Maison-Blanche.

Cependant, avec les nouvelles règles, fabricants automobiles seront contraints de réduire la consommation moyenne de carburant de 1,5 % par an, jusqu’à 2026, au lieu de 5 % annuels comme le dictaient les règles Obama, comme l’indique l’Agence de protection de l’Environnement américaine (EPA), dans un communiqué.

Élu en novembre 2016, Donald Trump avait annoncé en juin 2017 le retrait des États-Unis de l’accord de Paris.

Crédit photo: vonews Afrique

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer